Service de déshydratation de déchets dans le Rhône-Alpes

La SCAVI, dans sa démarche environnementale, s’est munie de deux unités mobiles de déshydratation.

Ces véhicules permettent de réduire jusqu’à 10 fois les volumes de boues transportés et les coûts de traitement. Ils ont aussi pour atout de limiter les trajets et donc les rejets polluants.

Le TBM est à même de déshydrater la plupart des déchets boueux organiques et minéraux (hors hydrocarbures), dont la liste ci-dessous n’est pas exhaustive :

  • les boues des stations d’épuration,
  • les bassins de décantation (hors hydrocarbures),
  • les graisses issues de procédés de fabrication et de restauration,
  • les fosses septiques,
  • la laitance de ciment,
  • les lagunes d’assainissement,
  • le Téflon.

Des tests préalables simples sont effectués par un technicien spécialisé afin de définir le pourcentage de mélange polymère-eau le mieux adapté au produit à déshydrater.

Traitement des eaux boueuses d’Annecy à Grenoble

Selon la situation géographique, la densité du produit et l’exutoire des boues déshydratées, le TBM est capable de traiter jusqu’à 80 m3/j.

Lors de la phase de déshydratation, le technicien contrôle en permanence l’efficacité du floculant en sortie de pompe de transfert afin d’effectuer des réglages, si nécessaire.

Les boues, après être passées dans la vis sans fin et avoir été floculées, sont envoyées dans la cuve de filtration pour égouttage des eaux. Les eaux de rejet issues de l’égouttage sont renvoyées dans l’installation et les boues déshydratées sont transportées soit en centre de traitement, soit en site de valorisation (compostage, unité de méthanisation, etc.).